ALATSINAINY 28 DESAMBRA 2020- FETIN’NY ZAZA TSY MANATSINY MARTIRY- TAONA B

« Nony lasa izy ireo, indro nisy anjelin’ny Tompo niseho tamin’i Josefa tamin’ny nofy ka nanao hoe: Mifohaza hianao, ka ento ny Zazakely sy ny reniny, ary mandosira any Ejipta, dia mitoera any ambara-pilazako aminao indray, fa Heroda efa hitady ny Zazakely hovonoiny.
Mbola alina dia nifoha izy, nitondra ny Zazakely sy ny reniny, ka lasa nankany Ejipta.
Ary dia nitoetra tany izy ambara-pahafatin’i Heroda, mba ho tanteraka ny tenin’ny Tompo voalazan’ny mpaminany hoe: Nantsoiko hiala tany Ejipta ny Zanako.
Ary nony efa hitan’i Heroda fa voafitaky ny Majy izy, dia tezitra indrindra izy ka naniraka namono ny zazakely rehetra tao Betlehema sy tamin’ny tany manodidina, hatramin’ny roa taona no ho midina, araka ny andro nofotopotorany tamin’ny Majy.
Dia tanteraka tamin’izay ny tenin’i Jeremia mpaminany manao hoe:
Nisy feo re tao Rama, dia fitomaniana sy fidradradradrana mafy: Rasely nitomany ny zanany, ka tsy azo nampiononina, fa tsy eo intsony ireny. »

Ce passage d’Evangile est douloureux. L’ange apporte à Joseph et à sa petite famille une triste nouvelle : ils doivent devenir des réfugiés et se rendre de nuit dans un pays étranger. Nous prions pour avoir sa force d’âme aujourd’hui et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aider les réfugiés d’aujourd’hui.
Le massacre des enfants innocents a été le premier affrontement entre la religion et la politique dans l’Histoire chrétienne.
Hérode pensait que Jésus était une menace pour son royaume.
Il est affreusement douloureux d’imaginer le massacre de ces enfants « les Saints Innocents ». La douleur que nous éprouvons peut nous inciter à faire tout ce que nous pouvons pour les enfants qui souffrent dans le monde actuel. Ainsi la souffrance des Innocents devient l’occasion d’aimer, deux mille ans après l’évènement.

Dieu est intervenu de manière très directe dans la vie de la Sainte Famille; c’était selon des projets concrets qu’il avait pour eux. Nous n’en sommes pas souvent conscients, mais Dieu intervient dans nos vies de la même façon et pour la même raison.

Le roi Hérode s’est rendu coupable d’un crime odieux; pourtant, l’événement a servi le plan de Dieu.

Souvenons-nous de nos propres péchés et trouvons le réconfort dans la certitude que Dieu est maître de tout, il verra notre bonne volonté, il veille sur le monde.

DIEU veille sur chacun de nous que ce soit dans la joie, dans la tristesse, dans le désespoir, ayons confiance en Lui en cette nouvelle année qui arrive.

Vololona RAZAFINDRAKOTO

  •  
  •  
  •